.0 Reine Antier 1801 - 1883 - Les Images de Grand-Père
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 00:07
Reine Antier 1801 - 1883

Cinquième enfant de la famille Antier, Reine voit
le jour le 19 Novembre 1801 alors que son papa
est décédé depuis quelques semaines.
Elle est baptisée à Lausonne (Haute Loire)
Bien entourée par son frère et ses sœurs, aimée
et respectée par sa mère comme un don du ciel
après son veuvage, Reine grandit dans une famille
très unie et profondément chrétienne.

Elle s'épanouit en découvrant ce qu'est aimer et être aimé, malgré
l'absence du père et les difficultés qui en résultent…
Avec toute sa famille, elle vient habiter à Varenne,
chez un oncle « prêtre réfractaire ».
Là, à l'école de cet homme de foi et de grande humanité, Reine apprend à
respecter infiniment toute vie. Elle apprend à aimer chaque personne pour
qu'elle se reconnaisse aimée de Dieu lui-même.
À l'adolescence, Reine choisit de se consacrer au Seigneur…
Un essai au monastère des Ursulines de St-Chamond lui permet de
reconnaître que là n'est pas sa voie !...
Dès son plus jeune âge, deux passions l'habitent :
- Partager avec les enfants du village ce qu'elle a et ce qu'elle apprend.
- Visiter et aider les personnes pauvres et âgées des environs.

Reine Antier 1801 - 1883

Dès ce moment, participer à
l'évangélisation hors de France
est prévu dans les textes et
dans les cœurs...
1877 : Un premier groupe de
sœurs part vers le Japon.
1881 : Des jeunes japonaises
demandent à partager la
vie des sœurs.

Dans sa vie, comme dans ses écrits, sa direction à base de foi
est toute centrée sur l'amour...
« Peut-on croire que Dieu nous aime et ne pas se consumer
d'amour pour lui ? »
« Ouvrons les fenêtres de notre âme, exposons-la au grand Soleil
de l'Amour. Loin de nous une religion qui glace et resserre le cœur…
Rappelons-nous que nous sommes enfants de Dieu et vivons dans
la joie et dans une vraie liberté. »
« jeter le passé dans la miséricorde de Dieu, le présent à l'amour,
et abandonner l'avenir à la Providence… »
«Que rien ne vous trouble, ne vous ôte le calme et la paix de l'âme.»
« Aimez-vous beaucoup, encouragez-vous au bien les unes les
autres… » Voyez comme on est heureux au service de Dieu...

Reine Antier 1801 - 1883

On pouvait rencontrer S. Augustine dans les travaux de la vie ordinaire
: cuisine, ménage, lessive, etc
« Cela ne fait pas de mal ! Les mains calleuses et les plus noircies seront
les plus belles en paradis, » disait-elle en riant...
Elle attachait beaucoup d'importance aux détails de la vie :
« Vous avez de grands désirs de sainteté et vous rêvez de beaux actes
de vertus, mais où les cherchez-vous ?
Cueillez à votre portée les petites fleurs de l'humilité et du renoncement…
avec un grand amour pour Jésus, uniquement pour lui plaire… »
« Je n'ai pas grande estime pour celles qui se vantent à tout propos de
franchir la mer et… qui se noient dans un verre d'eau ! Soyons modestes,
nous sommes si petites… »
« Allez au cœur de Jésus. Il vous dira: je suis né pauvre, j'ai vécu pauvre
et je suis mort pauvre.
Voilà Celui que nous suivons… »

Reine Antier meurt à Chauffailles le 28 octobre 1883.

Reine Antier meurt à Chauffailles le 28 octobre 1883.

Sources
Congrégation des Sœurs de l'Enfant-Jésus de Chauffailles
de Rivière-du-Loup (Québec.)

Reine Antier 1801 - 1883

Partager cet article

Repost0

commentaires

Profil

  • Louis-Antoine
  • 88 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.
  • 88 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.

Valdorix moine de l'an Mil

Roman historique et régional inspiré par les écrits de l'abbaye de Cluny et par 60 ans de vie parodienne de Louis Antoine l'auteur.
La vie de ce moine écrivain correspond à la naissance de la cité d'Orval que l'on connaît maintenant sous le nom de Paray-le-Monial en Sud-Bourgogne.

http://valdorix.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE DAME DE ROMAY et les souvenirs qui s'y rattachent

Le condensé du livre de Monsieur l'abbé Barnaud :

http://louis-antoine2.simplesite.com/

 

Le Classement

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

Les Marguerites du Seigneur (nouvelle version)

 

 

 

 

 

 

 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -