.0 beaux arts - Les Images de Grand-Père
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2019 7 20 /01 /janvier /2019 20:41

« Ce très rare recueil de chants daté du XVe siècle, récemment redécouvert, vient de surgir comme de nulle part »,

Composé de 50 brèves chansons, toutes manuscrites, il devient le sixième recueil provenant des années 1400 à avoir traversé les âges.
Les textes sont écrits en ancien français,
et l’on peut en découvrir l’intégralité, numérisée,

à cette adresse.

Partager cet article

Repost0
15 mai 2018 2 15 /05 /mai /2018 22:19

 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 09:19

dans l'église Saint Jacques de Dieppe vandalisée.

L'un d'entre eux du peintre Mélicourt - Lefebvre

Partager cet article

Repost0
26 août 2017 6 26 /08 /août /2017 22:19
Charlieu patrimoine
Charlieu patrimoine
Charlieu patrimoine
Charlieu patrimoine

L'église Saint Philibert :

C’est au XIIIe siècle que les habitants de Charlieu, devenus plus nombreux, et surtout après le conflit entre les bourgeois et les moines bénédictins de l’abbaye Saint-Fortunat, que l’église Saint-Philibert fut construite.


A gauche du porche principal un petit ange machuré accueil les visiteurs

 

Autre curiosité un Saint Antoine portant un enfant Jésus bien nourri

 

Une Piéta XVIIe siècle.

 

 

24 stalles en bois sculpté - Maître huchier Colinet -fin XVe siècle.

Dossier peint : les apôtres portent une phrase du Credo, symbole des apôtres.
de droite à gauche
St Pierre - St Paul avec à ses pieds, agenouillé, le donateur? - St André - St Jacques le Majeur  St Jean - St Thomas - St Jacques le Mineur - St Philippe - St Matthieu - St Simon - St Jude

 

 

 

Charlieu patrimoine
Charlieu patrimoine
Charlieu patrimoine
Charlieu patrimoine
Charlieu patrimoine

Partager cet article

Repost0
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 15:42

Pour mes amis Carol et Mickel

Wells, en Grande Bretagne est  "ville jumelle" de Paray le Monial

J'ai eu la chance de visiter et j'en garde un excellent souvenir.

Partager cet article

Repost0
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 20:32

de l'église Saint André de Chauffailles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...... à l'intention de Brigitte la première abonnée aux "Images de Grand-Père."

Partager cet article

Repost0
23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 15:30
Nouvelle exposition proposée par le musée du Hiéron dans le cadre du dixième anniversaire de sa réouverture : L’Art en partage   Suite à la donation de deux tableaux, L'Annonciation et Un soir sur la route d’Emmaüs, par Jeanine et Françoise Martin.

Nouvelle exposition proposée par le musée du Hiéron dans le cadre du dixième anniversaire de sa réouverture : L’Art en partage Suite à la donation de deux tableaux, L'Annonciation et Un soir sur la route d’Emmaüs, par Jeanine et Françoise Martin.

Jean Martin

Fils d'ouvrier, Jean Martin est né à Lyon, dans le quartier industriel de Vaise, en 1911. Artiste autodidacte, il s'initie à la peinture auprès du peintre Lucien Féchant, sociétaire du salon du Sud-Est dans lequel il sera exposé pour la première fois, et se lie à ses débuts avec le peintre Jean Couty et le sculpteur Georges Salendre qui lui apprend la taille directe et joue un rôle déterminant dans son orientation stylistique. Pendant l'entre-deux-guerres, Jean Martin développe une peinture réaliste marquée par le 16e siècle allemand, mais aussi par l'expressionnisme contemporain belge. En 1938, il participe à l'exposition du groupe Nouvelle Génération organisée par le critique Henri Héraut en marge des débats autour de la querelle du réalisme. En 1940, il collabore à la revue L'Arbalète dont il dessine la première de couverture. Jean Martin s'installe à Paris, en 1946 et crée de nombreux décors et costumes pour le théâtre. Le début des années cinquante marque un nouveau tournant dans sa carrière. Il fonde avec son épouse, la galerie Art & Tradition Chrétienne, rue Saint-Sulpice, participant ainsi activement au renouveau de l'art sacré. Sa rencontre avec Prax Zographos peintre d'icône, qui l'initie à la technique de la tempera à l'œuf, le tourne définitivement vers des représentations d'inspiration romane et byzantine.

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 23:51
Décès de Monsieur Cotos

Berger,

soldat,

peintre

Georges Cotos est décédé à l'âge de 99 ans à Saint Tropez.

Né le 24 avril 1915 à Straja, au bord de la rivière Suceava, au nord-est de la
Roumanie, en Bucovine, région disputée à l'époque par les Russes et les
Autrichiens, Georges aurait pu rester bûcheron et berger. L'histoire en a décidé
autrement, surtout la deuxième guerre mondiale, où il se trouve engagé dans
la terrible bataille de Stalingrad. Souffrant de malaria, fait prisonnier, il s'échappe
et se retrouve en 1942 à Vienne dans un hôpital.

Pour lui, c'est sûr, le retour en Roumanie est impossible, la liberté lui tend les
bras. Comme bon nombre d'artistes et d'intellectuels roumains, Georges rêvait
de la France, de Paris. Après de multiples galères, il s'y installe en 1945.
Sa troisième existence, celle de peintre, y prend sa source. C'est la bohème
et un peu plus tard l'amour, grâce à Jeanne qu'il épouse en 1962, et qui veille
toujours sur ce colosse avec tendresse.

Le roi de la glace

Entre-temps, il a découvert Saint-Tropez en 1958, se lance dans la fabrication et
la vente de glaces. Les inventions sucrées de l'ingénieur et l'entrepreneur Cotos,
connaissent un immense succès. Avec son sens de la publicité et son chapeau
de paille sur la tête, il devient un personnage incontournable sur le port.

Durant toutes ses années Georges Cotos continue à peindre, expose, y compris
à l'étranger. Washington, Venise, Kobé, et dans les grandes villes françaises. Il a,
depuis, sa galerie tropézienne et son musée à Gura Humorului en Roumanie
inauguré en avril 2000.

Georges Cotos, l'humaniste, qui après la chute du mur de Berlin et l'ouverture de
la Roumanie en 1989, a le bonheur de retrouver sa famille et son pays de naissance.
Il va alors tisser des liens culturels et humanitaires, concrétisés notamment par
l'association « Cotos pour la Roumanie ».

 

Lisière de Georges Cotos 1985

Lisière de Georges Cotos 1985

Atlantide de Georges Cotos 1991

Atlantide de Georges Cotos 1991

Partager cet article

Repost0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 20:42
Vierge de Miséricorde

Plus connue sous le nom de Vierge de Busseuil

Le talentueux sculpteur René Davoine (1888-1962) a sans doute
été inspiré par les tableaux qui, depuis le Moyen-Age, représentent
la Vierge Marie déployant son manteau comme pour abriter les
fidèles qui sollicitent sa protection . Cette attitude lui vaut le titre de
Vierge de Miséricorde.
Cette statue a été le dernier chef d'oeuvre de Maître Davoine

Vu ce dimanche au Musée du Prieuré de Charolles

Vu ce dimanche au Musée du Prieuré de Charolles

Vierge de Miséricorde

Partager cet article

Repost0
27 août 2014 3 27 /08 /août /2014 20:33
Une chapelle baroque

à l'abbaye de la Bénisson Dieu.

Au début du XVIème siècle, l'abbaye d'hommes, délabrée, devient une abbaye
de femmes et Philibert de Nérestang, marquis, père de la première abbesse et
compagnon d'armes du Roi Henri IV, réalise des travaux importants de remise
en état. Au milieu du XVIème siècle, Françoise de Nérestang, sa fille, fait construire
la chapelle baroque réalisée en Italie.

 

Cette chapelle est décorée de fresques aux tons pastels
Cette chapelle est décorée de fresques aux tons pastels
Cette chapelle est décorée de fresques aux tons pastels
Cette chapelle est décorée de fresques aux tons pastels

Cette chapelle est décorée de fresques aux tons pastels

Lorsque l'abbesse de Nérestang fit parachever la décoration de son abbatiale,
elle chargea son frère, en résidence à Cazale, de lui envoyer quelques-uns des
maîtres peintres qui couvraient alors de fresques et de détrempes les églises
de Lombardie. Leurs travaux à la Bénisson-Dieu furent considérables.

 

La plus belle de ces fresques se trouve dans le choeur au-dessus du maître-autel.

La plus belle de ces fresques se trouve dans le choeur au-dessus du maître-autel.

Partager cet article

Repost0

Profil

  • Louis-Antoine
  • 88 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.
  • 88 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.

Valdorix moine de l'an Mil

Roman historique et régional inspiré par les écrits de l'abbaye de Cluny et par 60 ans de vie parodienne de Louis Antoine l'auteur.
La vie de ce moine écrivain correspond à la naissance de la cité d'Orval que l'on connaît maintenant sous le nom de Paray-le-Monial en Sud-Bourgogne.

http://valdorix.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE DAME DE ROMAY et les souvenirs qui s'y rattachent

Le condensé du livre de Monsieur l'abbé Barnaud :

http://louis-antoine2.simplesite.com/

 

Le Classement

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

Les Marguerites du Seigneur (nouvelle version)

 

 

 

 

 

 

 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -