.0 souvenirs souvenirs ! - Les Images de Grand-Père
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 20:43

 

Cette maison du cours Jean Jaurés à Paray le Monial a une longue histoire....... A l'origine, avant 1900, c'était un café avec ses portes d'inspiration bourgeoise. Après 1900 un imprimeur; Monsieur Coquegnot, s'est installé suivi dans les années 30 par un atelier de menuiserie ébénisterie où j'ai passé une bonne partie de mon enfance admirant la dextérité de François Lafay que j'appelais tonton. C'était aussi dans la cave voûtée qu'avec maman, ma soeur et mon petit frère nous nous réfugions lors des alertes aux bombardements

Lorsqu'il cessât son activité, l'atelier réduit au silence fut petit à petit démantelé et le tonton me proposa de me vendre l'immeuble . Notre commerce proche était à l'étroit dans des murs que nous ne pouvions pousser, notre entreprise familiale a donc acheté cet immeuble pour y établir nos réserves de marchandises. C'était dans les années 60. La suite a vu notre commerce essaimer en plusieurs boutiques nous libérant de la place pour notre principale activité. L'immeuble du cours Jean Jaurès à nouveau libre redevient une imprimerie pour quelques années. (Imprimerie Descharmes)

 

A proximité une maison d'hôte : Le clos des oliviers

 

Mais l'histoire n'est pas terminée. L'imprimeur s'installe à la place du concurrent Micolon..et libère ainsi le local atelier.

A cette époque la ville projette le nouveau Paray avec des constructions importantes à l'emplacement du champ de foire et du stade. Dans ce projet notre immeuble doit être démoli pour ouvrir le centre historique au centre moderne. Après avoir convaincu le docteur Drapier, maire de l'époque, nous décidons avec mon frère de réaliser des travaux importants pour créer un passage à l'intérieur de l'immeuble qui relie la place Guignault où se trouve l'hôtel de ville et la tour Saint Nicolas au cours Jean Jaurès et au nouveau centre de Paray. Les entreprises locales mènent à bien les travaux qui font place à un long passage agrémenté de vitrines d'expositions et de trois boutiques (diététique, vêtements sportwear et bijoux) . A l'étage s'installe la radio Chérie FM.

Ainsi a été créé le Passage Saint Nicolas

Dans les années 90, notre société familiale passe la main à un nouveau propriétaire ....

Un siècle d'histoire de cet immeuble au charme romantique chargé de souvenirs pour moi.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Louis-Antoine83 - dans Souvenirs souvenirs !
commenter cet article
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 08:31
Années 50

Nous étions élégants quand nous avions 20 ans !

Partager cet article

Repost 0
Published by Louis-Antoine83 - dans Souvenirs souvenirs !
commenter cet article
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 14:00
Corso fleuri à Paray le Monial.

C'était en 1938 !

Au départ du Corso fleuri place de la gare, cet attelage fleuri était censé représenter un couple de bourgeois et leurs deux enfants.

Je crois me souvenir que la jeune femme était la fille du boulanger Delorme de la rue de la Paix et les deux enfants , ma petite soeur Michèle et moi-même coiffé d'un gibus. J'avais alors 6 ans et ma soeur 3 ans. Par contre je ne sais plus qui était le père de famille.

Partager cet article

Repost 0
Published by Louis-Antoine83 - dans Souvenirs souvenirs !
commenter cet article

  • : Les Images de Grand-Père
  • Les Images de Grand-Père
  • : Composé de "images du jour" et du "coin des poètes"
  • Contact

Profil

  • Louis-Antoine
  • 
Mon grand-père
  • Mon grand-père

Information

Reproduction et exploitation interdites des images,sauf autorisation écrite. Nous respectons le droit à l'image de chacun. Si vous souhaitez qu'une photo ne soit pas publiée, n'hésitez pas à nous contacter, nous la retireront immédiatement.

Valdorix moine de l'an Mil

Roman historique et régional inspiré par les écrits de l'abbaye de Cluny et par 60 ans de vie parodienne de Louis Antoine l'auteur.
La vie de ce moine écrivain correspond à la naissance de la cité d'Orval que l'on connaît maintenant sous le nom de Paray-le-Monial en Sud-Bourgogne.

http://valdorix.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

 

 

 

 

 

 

 

 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -