.0 Algérie 1956 - Les Images de Grand-Père
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 17:38
Algérie 1956

Une journée "ordinaire"

En cette fin d'été, ce dimanche s'annonce calme et détendu. Encore plombé par un soleil brulant, il va marquer mon passage sur cette terre algérienne. Nous venons de terminer notre repas de midi à cette bonne vieille roulante,lorsque l'on nous informe que la section doit être prète à embarquer rapidement dans les camions. Des gendarmes nous attendent. Ils doivent procéder à un constat d'assassinats dans un douar reculé sur les premières collines du massif de Dahra. Nous grimpons dans les véhicules et quittons le petit village de Harceau, où nous sommes cantonnés. Nous roulons dans un nuage de poussière jusqu'à la limmite praticable de la piste. Deux chasseurs T6 apparaissent et vont nous accompagner. Nous continuons à pied et progressons par un petit sentier sous un soleil torride de début d'après-midi. Quelques minutes d'arrêt permettent à notre radio, lourdement chargé,de reprendre un peu son souffle. Après un bon dénivelé, nous atteignons un petit douar accroché aux contreforts du massif. Soudain nous découvrons, entre les gourbis, des corps gisant au sol. Plus d'une douzaine de fellahs du village égorgés dans la nuit précédente par des rebelles de passage qui n'avaient pas trouvé l'hospitalité à leur convenance. Je  m'éloigne un peu de ce terrible spectacle en laissant les gendarmes (maitrisant l'arabe) parlementer avec des hommes du village qui demandent une protection que l'on ne peut leur offrir. Des femmes se lamentent, des enfants pleurent. Quelle désolation ! Le soleil déclinant nos abandonnons ces pauvres villageois à leur misère, seuls face à cet épouvantable drame. Nous repartons en dévalant ces colllines qui ont été si pénibles à gravir. Coordination avec l'aviation oblige, les T6 sont déjà rentrés à leur base. Pour nous, mission accomplies sans incident. RAS si j'ose m'exprimer ainsi. 

C'était un dimanche " ordinaire " en Algérie, en 1956, pour une section du 3/22e RI.

Source l'Ancien d'Algérie N°54 - Octobre 2015 - Témoignage de Maurice Gauthier - 73240 Saint Genix sur Guiers

Partager cet article

Repost 0
Published by Louis-Antoine83 - dans Témoignage
commenter cet article

commentaires

  • : Les Images de Grand-Père
  • Les Images de Grand-Père
  • : Composé de "images du jour" et du "coin des poètes"
  • Contact

Profil

  • Louis-Antoine83
  • 
Mes parents
  • Mes parents

Information

Reproduction et exploitation interdites des images,sauf autorisation écrite. Nous respectons le droit à l'image de chacun. Si vous souhaitez qu'une photo ne soit pas publiée, n'hésitez pas à nous contacter, nous la retireront immédiatement.

Valdorix moine de l'an Mil

Roman historique et régional inspiré par les écrits de l'abbaye de Cluny et par 60 ans de vie parodienne de Louis Antoine l'auteur.
La vie de ce moine écrivain correspond à la naissance de la cité d'Orval que l'on connaît maintenant sous le nom de Paray-le-Monial en Sud-Bourgogne.

http://valdorix.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

 

 

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -