.0 patrimoine - Les Images de Grand-Père
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 15:38

Exclusivité de la manufacture Paul Charnoz à Paray le Monial.
Ce carrelage vient de Cerabati. C’était le seul fabricant français de ce genre de carrelage teinté dans la masse. L’usine a fermé ses portes en 2005 malheureusement après être passée entre plusieurs mains. Seul reste le musée à ce jour, tenu par les anciens de l’usine. Pour ceux qui veulent s’y rendre, en ce moment il faut prendre rdv, mais vous avez une visite réellement riche de l’expérience et du savoir faire des anciens. (source 
Stéphanie Revy) - Photo Maurice Thillet

 

 

Paul Chrnoz, créateur Des carreaux incrustés De Paray-le-Monial Paul Charnoz, jeune ingénieur chimiste et céramiste, a trente-deux ans quand il choisit Paray-le-Monial pour y fonder une usine de carrelages céramiques. Son père, Jules Charnoz, dirige la faïencerie Bloch Frères à Dresde, en Saxe. Paul Charnoz y fait ses débuts de céramiste. Mais le grès cérame fin est sa vraie vocation, plus particulièrement dans son application aux carreaux à dessins incrustés ; il va s’y consacrer avec passion. Dans une lettre adressée à son épouse en 1877, Paul Charnoz décrit avec enthousiasme les raisons qui l’ont conduit à acquérir, à Paray-le-Monial, un terrain de deux hectares et demi bien desservi par un ensemble de voies de communication favorables au développement de l’usine. D’abord, le canal du Centre, il jouxte le terrain et sera la voie d’acheminement des argiles à grès de qualité extraites des carrières de la région. Le charbon, fourni par le bassin houiller de Blanzy / Montceau-les-Mines empruntera la même voie d’eau. D’autre part, le terrain est bordé par deux axes routiers déjà importants, enfin, la gare est contiguë au terrain, elle est d’ailleurs en cours d’agrandissement. En 1886, une cinquantaine de personnes travaillent dans l’entreprise qui obtient un premier prix pour une fresque, Médaille d’Or à l’Exposition Universelle de Paris en 1889. Vient ensuite le classement hors concours de la grande rosace lauréate à l’Exposition Universelle de Paris, en 1900. En 1891, des problèmes financiers contraignent Paul Charnoz à vendre son usine à la Société Utzscheider-Jaunez, il en reste néanmoins le directeur technique et poursuit ses créations au sein de l’entreprise jusqu’en 1915.

Source :  Marcel Moutet & Musée paul Charnoz

 

Partager cet article

Repost0
20 juin 2019 4 20 /06 /juin /2019 22:10

 

 

 

La photo n'est pas de moi

La photo n'est pas de moi

Partager cet article

Repost0
14 juin 2019 5 14 /06 /juin /2019 16:18

Splendeurs du patrimoine de Vichy 

 

Expo photos  (suite)
Expo photos  (suite)
Expo photos  (suite)
Expo photos  (suite)
Expo photos  (suite)
Expo photos  (suite)
Expo photos  (suite)
Expo photos  (suite)
Expo photos  (suite)
Expo photos  (suite)

 

Partager cet article

Repost0
28 novembre 2018 3 28 /11 /novembre /2018 09:52

Une construction en pierres sèches est comme un jeu de patience en volume,  dans l'espace. Elle requiert un choix et un positionnement judicieux du matériau, un ajustage minutieux et un emboîtement précis des éléments. Le maçon à pierre sèche, paysan ou spécialiste, doit avoir un bon coup d'œil pour trouver une place à chaque pierre et une pierre pour chaque place.

Vu à Saint Gengoux le National et remarquable par son angle arrondi

Partager cet article

Repost0
18 mars 2018 7 18 /03 /mars /2018 22:36

 

La petite église Saint-Blaise est construite sur la chapelle Saint-Michel du château de Vichy. Lancée en 1672 par l’abbé Claude Mareschal, curé de Saint-Christophe, la construction est achevée le lundi 26 mars 1714 (avec le transfert de la Vierge noire) par son neveu, l’abbé Joseph Mareschal qui y est enterré à son décès le 15 juillet 1725.
L’église abrite une « Vierge noire » en noyer qui est vénérée pour ses miracles et promenée en procession chaque 15 août, fête patronale avec grand messe sur le parvis du Grand Casino.
Une nouvelle église Saint-Blaise (Notre Dame des Malades), de style Art déco est ajoutée en 1931, communiquant (simple rideau rouge) avec cette ancienne église où l’atmosphère de recueillement est surprenante, émouvante.

 

 

 

L'église Notre Dame des Malades est construite en béton.
La nef circulaire, coiffée d'un énorme dôme,
est prolongée par un profond choeur.
L'austérité de l'extérieur contraste avec le décor chatoyant de l'intérieur,
dû aux frères Mauméjean : des fresques rehaussées de mosaïques
habillent les murs et la coupole.
Les vitraux, de tradition art Déco, racontent la vie du Christ.
Le mobilier a aussi fait l'objet du plus grand soin décoratif.

 

Patrimoine religieux à Vichy.
Patrimoine religieux à Vichy.
Patrimoine religieux à Vichy.
Patrimoine religieux à Vichy.
Patrimoine religieux à Vichy.

Partager cet article

Repost0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 19:45

Bergerac est une ville française, située dans le département de la Dordogne et la région de la Nouvelle-Aquitaine (anciennement Région Aquitaine).

 

Dès le 12e siècle, la Ville de Bergerac est un carrefour commercial et intellectuel grâce en grande partie à son pont qui traverse la rivière Dordogne. Le commerce fluvial se développe rapidement. Des échanges entre les régions, notamment du Limousin jusqu'à de Bordeaux s'effectuent régulièrement.

 

L'église Saint Jacques XIIe siècle avec son balcon pour les sonneurs de cloches.
 

Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac

Lors des Guerres de Religion, Bergerac devient la capitale intellectuelle des Protestants. Surnommée «la Petite Genève», elle est l’une des places fortes accordées par l’Édit de Nantes.

 

Le temple protestant.

Quelques maisons de la vieille ville

Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac

Les Gabares sur la Dordogne.

 

Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac
Images de Bergerac

et bien évidemment le célèbre Cyrano de Bergerac

Si Savinien Cyrano le personnage réel qui a inspiré le héros d'Edmond Rostand n'a, à priori, jamais montré le bout de son long nez dans la cité périgourdine, il n'en est pas moins devenu le plus célèbre des Bergeracois. Aussi la Ville de Bergerac, qui lui doit beaucoup de sa notoriété, et ses habitants lui rendent-t-ils hommage.

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 22:51

Promenade dans le Bayonne historique

 

Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne

L'intérieur de la cathédrale

 

Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne
Images de Bayonne

Partager cet article

Repost0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 08:22

L'église Sainte Eugénie et le port des pêcheurs.

 

Images de Biarritz
Images de Biarritz
Images de Biarritz
Images de Biarritz
Images de Biarritz
Images de Biarritz

La grande plage et les rochers.

Images de Biarritz
Images de Biarritz
Images de Biarritz
Images de Biarritz
Images de Biarritz

Une équipe de cinéma tourne une séquence de sauvetage d'une planchiste.

 

Partager cet article

Repost0
3 octobre 2017 2 03 /10 /octobre /2017 22:10

La cathédrale Saint Front a été construite au XIIe siècle dans un style mêlant
les influences romane et byzantine.

 

 

 

un grand retable du XVIIe siècle, provenant du couvent des Jésuites de Périgueux49. Ce retable évoque l'histoire de l'Assomption de Marie.
un grand retable du XVIIe siècle, provenant du couvent des Jésuites de Périgueux49. Ce retable évoque l'histoire de l'Assomption de Marie.
un grand retable du XVIIe siècle, provenant du couvent des Jésuites de Périgueux49. Ce retable évoque l'histoire de l'Assomption de Marie.
un grand retable du XVIIe siècle, provenant du couvent des Jésuites de Périgueux49. Ce retable évoque l'histoire de l'Assomption de Marie.
un grand retable du XVIIe siècle, provenant du couvent des Jésuites de Périgueux49. Ce retable évoque l'histoire de l'Assomption de Marie.

un grand retable du XVIIe siècle, provenant du couvent des Jésuites de Périgueux49. Ce retable évoque l'histoire de l'Assomption de Marie.

 

Sur le modèle de la basilique Saint-Marc de Venise, le plan de la cathédrale est en forme de croix grecque et ses cinq coupoles à clochetons annoncent une parenté singulièrement directe avec les édifices religieux de l'architecture byzantine, comme l'église des Saints-Apôtres de Constantinople, qui a servi elle aussi d'inspiration pour les architectes de la cathédrale Saint-Front

 

 

Une vue générale de la cathédrale

 

La rue des Franc Maçons

La rue des Franc Maçons

Partager cet article

Repost0
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 15:08

 

La Bénissons Dieu
La Bénissons Dieu
La Bénissons Dieu

Mais aussi une curieuse boutique :

 

La Bénissons Dieu
La Bénissons Dieu

Partager cet article

Repost0

Profil

  • Louis-Antoine
  • 88 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.
  • 88 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.

Valdorix moine de l'an Mil

Roman historique et régional inspiré par les écrits de l'abbaye de Cluny et par 60 ans de vie parodienne de Louis Antoine l'auteur.
La vie de ce moine écrivain correspond à la naissance de la cité d'Orval que l'on connaît maintenant sous le nom de Paray-le-Monial en Sud-Bourgogne.

http://valdorix.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE DAME DE ROMAY et les souvenirs qui s'y rattachent

Le condensé du livre de Monsieur l'abbé Barnaud :

http://louis-antoine2.simplesite.com/

 

Le Classement

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

Les Marguerites du Seigneur (nouvelle version)

 

 

 

 

 

 

 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -