.0 devoir de memoire - Les Images de Grand-Père
Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 11:32

Naissance de James Dean 


Il a 24 ans pour toujours ... et moi, un an de moins que lui. 

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2020 7 04 /10 /octobre /2020 17:32

Cenves en Beaujolais.

ont vécus à Cenves
Pierre Thillet
1676/1740 - Joseph Thillet 1711/1791 - Joseph Thillet 1753/1833
Pierre-Benoit Thillet 1798 puis rejoint St Jacques des Arrêts avant 1829
 

La petite Grosne à Cenves

paysage à Cenves ..... On se croirait à Saint Racho !

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2020 4 24 /09 /septembre /2020 22:47

Michael Lonsdale est mort, aujourd'hui, à l'âge de 89 ans. Sur scène comme au cinéma, l'immense acteur de "Des hommes et des dieux" et du "Nom de la rose" était habité par l'art et sa foi chrétienne. Il y a quelques années, il nous confiait que Jésus était pour lui "l’essentiel dans la vie : l’amour et le pardon".
Hommage à un grand homme. 🙏

https://www.lepelerin.com/…/michael-lonsdale-prier-c-est-s…/

Partager cet article

Repost0
23 juin 2020 2 23 /06 /juin /2020 17:56

Jean Zay

Cusset fut au centre d’une tragédie, celle des Malavaux, au lieu-dit  « Le puits du diable », sur la commune de Molles, où la vie de Jean Zay (1904-1944)  prit fin le 20 juin 1944, assassiné par des miliciens. Ministre de l'Éducation nationale, il fut « le Jules Ferry » du Front populaire. Avec un objectif : la démocratisation de l'enseignement secondaire. Bien oublié, Jean Zay reste le vrai initiateur du CNRS et du Festival de Cannes. Jean Zay : le nom de cet homme de gauche, ministre de Léon Blum, reste attaché à un destin tragique. Condamné en 1940 par le régime de Pétain, il est le Dreyfus du Front populaire. Car Jean Zay est d'abord, de 1936 à la guerre, pendant quarante mois, un ministre visionnaire de l'Éducation nationale - à la tête d'un vaste ministère auquel étaient rattachés les beaux-arts, la recherche et, dans un second temps, la jeunesse et les sports. Nombre des traits fondateurs que l'on attribue à "l'école de Ferry", comme l'égalité sociale ou la diffusion de la culture, remontent en fait aux années 1930. Jean Zay a contribué à faire de la culture pour tous un objectif majeur du régime.
emprisonné par le régime de Pétain à 36 ans, assassiné par des miliciens un mois avant ses 40 ans. Il a tout pour devenir un martyr républicain exemplaire aux lendemains du second conflit mondial. Il fut un brillant représentant du personnel de la IIIe République et il a disparu dans la "parenthèse de la collaboration", victime des seules haines franco-françaises. Contrairement à Georges Mandel et à Léon Blum, les Allemands n'ont aucune part dans son arrestation ni dans son exécution. Sa fin rappelle douloureusement ce passé de l'Occupation, longtemps rejeté… En ce mardi 23 juin 2020, nous commémorons sa disparition et témoignons pour tous ceux qui ont payé de leur vie le prix de l’amour de la liberté, de l’égalité et de la fraternité : de toutes les valeurs nobles et profondément humaines qui font notre République. Les cendres de Jean Zay reposent aujourd’hui au Panthéon. 

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2019 6 30 /11 /novembre /2019 11:30

 En mémoire du Lieutenant Antoine d'Amécourt,

Chevalier de la Légion d'Honneur. Croix de la valeur militaire avec palme,
mort au champ d'honneur à Tablat Algérie à l'âge de 28 ans le 8 Août 1956

 


  
,Antoine d'Amécourt avait été élu maire de la commune d'Avoise le 1er Avril 1955 en remplacement du Comte de Fraguier.
Homme jeune , dynamique, plein de bonté, il aimait sa commune à laquelle il souhaitait consacrer une partie de son activité.
Son sens du devoir et de l'honneur l'ont amené à abandonner ses projets pour défendre la France sur le sol algérien .  
Rappelé, il est affecté au 2e bataillon du 117e régiment d'infanterie le 16 Avril 1956 et rejoint le poste de Bekkar. Le 8 Août il a pour mission d'assurer la sécurité des convois reliant Tablat aux forces armées du Bekkar.
Il part vers 8h30 à la tête d'une partie de la 4ème section composée de 15 hommes. Dans une embuscade, à 3 kilomètres du camp, il est confronté à l'attaque de l'ennemi en nombre supérieur.
Blessé à la jambe Antoine d'Amécourt couvre de son arme l'un des hommes qui parvient à s'enfuir et à donner l'alerte au camp.  
Arrivée sur les lieux, la Compagnie ne retrouvera qu'un seul survivant.

 

Partager cet article

Repost0
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 21:03

- 13 mai 1958 - 18h00 -

  " L'armée rend un hommage solennel à trois victimes de la barbarie F.L.N.,
le sergent Richomme (Ile-de-France),

le soldat Decourteix (Normandie)
et le dragon Feuillebois (Auvergne),
en leur conférant à titre posthume
la médaille militaire et la croix de la valeur militaire avec palme. "

 

 

Trois soldats français sont exécutes par un peloton à Tunis, dans une base du FLN.
Il s'agit de Decourtreix, (23 ème R.I.) Richomme du même régiment et Feuillebois
du deuxième spahi. Ces militaires ont été fait prisonnier le premier novembre 1956.
Ils ont été jugés pour des crimes parfaitement imaginaires,.
Il s'agit pour le FLN d'une opération de pure propagande.

En réalité nos trois frères d'armes n'ont jamais été impliqués dans un quelconque
acte de violence. Ils servent de boucs émissaires !

Leur exécution a lieu tout près de l'endroit où ils avaient été capturés .

Les corps n'ont jamais été restitués aux familles.

Le sergent Richomme

Ces trois soldats faisaient partie d'un convoi qui a été attaqué par 300 fellaghas
le 1er novembre 1956 vers 15h30

 

 

Dragon Jacques Feuillebois 24 ans Rappelé.

Je n'ai pas trouvé la photo de René Decourtreix

 

Ces événements (ou plutôt le manque de réponse des autorités françaises)
seront l'une des  causes de la révolte du 13 Mai
et de la création de la cinquième république.

Source l'Ancien d'Algérie N° 567 Mai 2018

J'écris ce devoir de mémoire à l'intention de ceux parmi les jeunes universitaires qui manifestent en ce moment. Ils ne sont pas satisfaits de l'état de paix qui leur est proposé pour faire des études  supérieures sans avoir à les interrompre par un appel ou un rappel sous les drapeaux de l'armée Française .......

Partager cet article

Repost0
21 février 2018 3 21 /02 /février /2018 17:05

Le sergent Claude Fournier, originaire de Colombier-en-Brionnais, en Saône-et-Loire, a été "tué à l'ennemi" devant Douaumont, dans la Meuse, en 1916. Grâce aux progrès de la science, son squelette a été identifié et il va être inhumé officiellement un siècle plus tard.

 

 

Partager cet article

Repost0
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 14:44

Monument des déportés de Paray le Monial (Sculpture René Davoine )

Comme chaque année ce dernier Dimanche d’avril est consacré à la journée
du souvenir des Victimes et Héros de la Déportation.
La tragédie des camps de concentration nazis et le courage de ceux qui ont
lutté pour la sauvegarde de la dignité humaine doivent rester présents dans
les
mémoires.
La dénonciation du nazisme n’a de sens que si elle s’accompagne d’un
combat acharné, sans la moindre compromission, contre les formes actuelles
de résurgence de cette idéologie de mort.
Face à la montée du nationalisme, de la xénophobie, du racisme et de
l’antisémitisme, au déchaînement de fanatismes politiques ou religieux
et à la fréquente remise en cause des principes du droit et de la démocratie,
le message des déportés est d’une brulante actualité.

extrait du
MESSAGE POUR LA JOURNÉE NATIONALE DU SOUVENIR DES VICTIMES ET HÉROS DE LA DÉPORTATION

Partager cet article

Repost0
23 mai 2016 1 23 /05 /mai /2016 19:37
L'histoire édifiante du soldat William Gravell

Source JSL

Partager cet article

Repost0
17 mai 2016 2 17 /05 /mai /2016 12:45
Palestro 1956/2016

*** 18 mai 1956 . (60e anniversaire)

Massacre d'une section d'appelés

et de rappelés dans les gorges de Palestro

*

Vingt morts un seul rescapé,

Pierre Dumas de qui nous tenons ce témoignage.

 

« Nous avions quitté notre cantonnement de Beni-Amrane le matin vers 6 h 30. Toute la matinée, la progression s’est déroulée normalement sans aucun incident. Vers 11 h 15 nous sommes arrivés dans le secteur d’Ouled Djerrah. Le sous-lieutenant Arthur** marchait en tète. Nous suivions en colonne par un à une dizaine mètres les uns des autres. Nous venions d’entrer dans un petit col, quand les premiers coups de feu ont retenti. Les attaquants étaient dissimulés derrière des rochers qui surplombaient la piste. Avec des armes automatiques et des fusils de chasse, ils nous mitraillaient 15 ou 20 mètres. Dés le début plusieurs d’entre nous sont tombés. Notre tireur au F.M. a été touché presque tout de suite ...... ».
« J’ai pris le F.M. et j’ai continué à tirer, reprend Dumas. Mais des coups de feu sont partis également derrière nous, d’autres camarades sont tombés. Les fellaghas sont apparus de tous les côtés à la fois. Je crois bien que nous n’étions alors, que cinq survivants : Le sergent Chorliet, blessé à la poitrine, le caporal chef Aurousseau , blessé à la jambe, le soldat Lucien Caron, blessé au poignet, enfin Jean-David Milllet*** et moi-même, qui étions pas blessés ».

« Les rebelles nous ont entourés et désarmé. Ils étaient environ 30 à 35 tous en uniforme. Ils se sont mis à ramasser tout l’armement de la patrouille, ainsi que les équipements individuels. Les habitants du village sont arrivés à ce moment là et les ont aidés à récupérer notre matériel ».

Aussitôt après les rebelles emmenaient leurs prisonniers, laissant sur le terrain Lucien Caron évanoui. Pierre Dumas n’assista donc pas aux horribles mutilations auxquelles se livrèrent les gens du douar sur les cadavres , ni à la fin des malheureux Caron. Charliet et Aurousseau abandonnés dans un douar.

Tel est le récit de Pierre Dumas jeune appelé arrivé à Alger le 5 mai envoyé à Beni-Amrane le 6 et capturé par les rebelles le 18

 

IN MEMORIAM

Palestro 1956/2016

.

Sous-lieutenant ARTUR Hervé.

Il a été décoré de la Légion d’Honneur à titre posthume.

Sergent BIGOT Serge (rappelé?),

Sergent CHORLIET Alain (rappelé?)

Caporal-chef AUROUSSEAU Louis (rappelé),

Caporal-chef GALLEUX Michel (rappelé, marié).

Caporal HECQUET Christian (rappelé, marié),

Caporal POITREAU Maurice (rappelé, marié)

CARON Lucien (appelé),

CARPENTIER Louis (appelé),

CHICANDRE Jean (rappelé, marié, 1 enfant),

DAIGNEAUX Léon (rappelé),

DAVID-NILLET Jean (rappelé),

DESRUET Gilbert (rappelé),

DOBEUF (?) Pierre (rappelé),

DUFOUR Jean (rappelé),

FRANÇOIS Lucien (rappelé),

GOUGEON Louis (rappelé), il a refusé de se marier avant son départ),

NICOLAS Jean (rappelé),

SERREAU Raymond (appelé),

VILLEMAUX Serge (rappelé)

 

******************************

Partager cet article

Repost0

Profil

  • Louis-Antoine
  • 90 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.
  • 90 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

MES ECRITS

VALDORIX MOINE DE L'AN MIL

Roman historique et régional inspiré par les écrits de l'abbaye de Cluny et par 60 ans de vie parodienne de Louis Antoine l'auteur.
La vie de ce moine écrivain correspond à la naissance de la cité d'Orval que l'on connaît maintenant sous le nom de Paray-le-Monial en Sud-Bourgogne.

http://valdorix.over-blog.com

**********************************************************

LA SAGA DES THILLET 

La Saga des Thillet -1-
La Saga des Thillet -2-
La Saga des Thillet -3-

*****************************************************************

PARAY LE MONIAL ;;;

Les Marguerites du Seigneur 

Au temps de mes jeunes années

***********************************************************************

Un bouquet de Marguerites ....

 

************************************************************************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE DAME DE ROMAY et les souvenirs qui s'y rattachent

Le condensé du livre de Monsieur l'abbé Barnaud :

en cours d'édition

 

Le Classement

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

Les Marguerites du Seigneur (nouvelle version)

 

 

 

Reproduction et exploitation interdites des images,
sauf autorisation écrite.
Nous respectons le droit à l'image de chacun.
Si vous souhaitez qu'une photo ne soit pas publiée,
n'hésitez pas à nous contacter,
nous la retireront immédiatement.

 

 

 

 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -