.0 Mon ami poète Guy Bezzina nous offre ce matin une réflexion tellement juste sur la... - Les Images de Grand-Père
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 09:56

Mon ami poète Guy Bezzina nous offre ce matin une réflexion tellement juste sur la vieillesse que je ne résiste pas à la partager . 
Je fais moi aussi des cabrioles sur mon ordinateur ! 

L’âge du temps choisi

Le plus beau cadeau fait aux nouveaux retraités n’apparaît pas dans les discours d’adieux. Les collectes faites en secret pour honorer la ou le collègue qui s’en va au retrait ou en retraite des activités qui chargent les jours seraient insuffisante.
Le plus beau cadeau qui peux ravir ou effrayer, c’est le temps. On part, un jour, les bras chargés de temps et de projets . Et comme la nature est bien faite, la vie se ralentit doucement pour laisser du temps au temps. On a le temps. Il est à nous, on le laisse filer hors des agendas et des calendriers. Il coule sous nos yeux dans des draps paresseux qui ont chassé les réveils matins. Finis les petits déjeuners sur le coin de la table étranglés par la trotteuse de l’horloge. On installe la table sous la tonnelle, le plateau est lourd de pain grillé, de beurre, de confitures, de café, de thé et de la béatitude de prendre le temps de se réveiller. Le corps et l’esprit émergent dans le silence du matin, doucement. Que fera t on de sa journée ? Rien ou peut-être donner à grignoter quelques petites envies qui nous chatouillent le cœur. Si on veut, quand et comme on veut...
Et puis, les années passent, Le « temps-luxe » devient « temps nécessité » ; Les gestes se mesurent, les pas se comptent, l’esprit attend. Il s’était accommodé avec les techniques et les outils d’avant. On le provoque à faire des cabrioles sur un ordinateur qui sait tout, qui dit tout et qui veut les enchaîner à un fauteuil pour découvrir le monde, ses merveilles et ses turpitudes.
Alors lentement, le retraité entre dans un autre monde, ou plutôt, un autre monde naît sous ses yeux. Il n’a plus le souffle et les jambes agiles pour suivre. Le retraité traîne en queue de peloton, la voiture balai le suit de près. Le grand père devint l’élève de ses petits enfants qui parlent trop vite. Son temps aussi a pris des rides, les rides du passé. Il n’a plus que le temps de rêver, de faire des confitures ou des poésies. Quand il n’est pas contaminé par l’exigence d’être de son temps ou pire de nager dans une nostalgie de vinaigre, alors le retraité devenu vieux, collectionne les petits plaisirs, savoure la tendresse de ceux qui l’aiment et qui le chahutent gentiment. Il découvre la paix née de la bienveillance, de la sagesse, sourit des vanités et des prétentions qui, elles n’ont pas changé au temps, ou alors il se laisse aller aux mêmes illusions. Il entre en religion, la religion de l’essentiel qui bannit les accessoires et les futilités pour se consacrer au culte de l’instant, du jour, du moment dont il fleurit l’autel chaque jour de sourires affectueux et de gratitude.
Tristes vieillards qui gaspillent le temps dans l'acide de leur mauvais caractère, la sotte nostalgie des souvenirs et la prétention de donner des leçons à tout le monde
Bienheureux les vieillards gourmands qui dégustent les gouttes du temps dont ils savent qu'elles sont plus précieuses parce que le réservoir s'épuise.
Bienheureux les vieux qui espèrent encore et toujours et qui n'ont jamais fini d'aimer.

Lire la suite

Partager cet article

Repost0

commentaires

Profil

  • Louis-Antoine
  • 88 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.
  • 88 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.

Valdorix moine de l'an Mil

Roman historique et régional inspiré par les écrits de l'abbaye de Cluny et par 60 ans de vie parodienne de Louis Antoine l'auteur.
La vie de ce moine écrivain correspond à la naissance de la cité d'Orval que l'on connaît maintenant sous le nom de Paray-le-Monial en Sud-Bourgogne.

http://valdorix.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE DAME DE ROMAY et les souvenirs qui s'y rattachent

Le condensé du livre de Monsieur l'abbé Barnaud :

http://louis-antoine2.simplesite.com/

 

Le Classement

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

Les Marguerites du Seigneur (nouvelle version)

 

 

 

 

 

 

 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -