.0 Saint Gengoux le Royal - Les Images de Grand-Père
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 septembre 2014 2 23 /09 /septembre /2014 21:41
Saint Gengoux le Royal

ou "le National" après la Révolution

Histoire
Les plus anciens vestiges découverts sur l'emplacement de Saint Gengoux, nous font penser que le village date de l'époque mérovingienne. Jusqu'à l'an mil, le bourg se dévelo
ppe sous un nom inconnu.
En 925, les Bénédictins de Cluny placent l'église sous le vocable de saint Gengoul (d'où le nom de la cité). Quelques années plus tard, l'église est offerte en don aux moines de Cluny.
En 1120, une nouvelle église est construite. En 1166, Saint Gengoux et ses alentours sont cédés au Roi Louis VIII.
En 1200, le Roi accorde une charte royale à la ville, qui devient, en 1246, Saint Gengoux le Royal. En 1793, suite à la Révolution, Saint Gengoux le Royal, devient Jouvence. Nom qui ne restera pas longtemps, puisqu'à la Restauration, il redeviendra Saint Gengoux le Royal, puis en 1870, la ville prendra son nom définitif de Saint Gengoux le National.

Quelques images de la cité médiévale.
Quelques images de la cité médiévale.
Quelques images de la cité médiévale.
Quelques images de la cité médiévale.
Quelques images de la cité médiévale.
Quelques images de la cité médiévale.

Quelques images de la cité médiévale.

Saint Gengoux le Royal
Le chœur flamboyant du XVème siècl e, à chevet plat, de trois travées, voûté d’ogives, est percé d’une grande baie à meneaux et remplage flamboyant, dans l’axe du sanctuaire. Cette baie est ornée d’un grand vitrail du XIXème siècle (du maître - verrier Georges Claudius Lavergne, Paris, 1898) , intitulé « Le Paradis », représentant la foule des saints de toutes les époques , surmontée par le couronnement par le Christ de la Vierge, reine de tous les saints , par la colombe de l’Esprit - Saint et par Dieu le Père

Le chœur flamboyant du XVème siècl e, à chevet plat, de trois travées, voûté d’ogives, est percé d’une grande baie à meneaux et remplage flamboyant, dans l’axe du sanctuaire. Cette baie est ornée d’un grand vitrail du XIXème siècle (du maître - verrier Georges Claudius Lavergne, Paris, 1898) , intitulé « Le Paradis », représentant la foule des saints de toutes les époques , surmontée par le couronnement par le Christ de la Vierge, reine de tous les saints , par la colombe de l’Esprit - Saint et par Dieu le Père

Statue de Saint Louis, patron de la paroisse.

Statue de Saint Louis, patron de la paroisse.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Profil

  • Louis-Antoine
  • 90 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.
  • 90 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

MES ECRITS

VALDORIX MOINE DE L'AN MIL

Roman historique et régional inspiré par les écrits de l'abbaye de Cluny et par 60 ans de vie parodienne de Louis Antoine l'auteur.
La vie de ce moine écrivain correspond à la naissance de la cité d'Orval que l'on connaît maintenant sous le nom de Paray-le-Monial en Sud-Bourgogne.

http://valdorix.over-blog.com

**********************************************************

LA SAGA DES THILLET 

La Saga des Thillet -1-
La Saga des Thillet -2-
La Saga des Thillet -3-

*****************************************************************

PARAY LE MONIAL ;;;

Les Marguerites du Seigneur 

Au temps de mes jeunes années

***********************************************************************

Un bouquet de Marguerites ....

 

************************************************************************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE DAME DE ROMAY et les souvenirs qui s'y rattachent

Le condensé du livre de Monsieur l'abbé Barnaud :

en cours d'édition

 

Le Classement

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

Les Marguerites du Seigneur (nouvelle version)

 

 

 

Reproduction et exploitation interdites des images,
sauf autorisation écrite.
Nous respectons le droit à l'image de chacun.
Si vous souhaitez qu'une photo ne soit pas publiée,
n'hésitez pas à nous contacter,
nous la retireront immédiatement.

 

 

 

 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -