.0 Le G4 Caudron - Les Images de Grand-Père
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 21:16
Le G4 Caudron
En recherchant des souvenirs de la guerre de 14/18, j'ai trouvé
une photo de mon beau père posant devant un avion bi-moteur
dont je ne connaissais pas le nom.

J'ai fait des recherches et j'ai trouvé :

cet aéronef est un Caudron G4

En 1914, les aéronefs n’ont pas la structure adéquate pour des missions de
bombardement. Pourtant, René Caudron, va y songer. Il prend comme base
son avion de reconnaissance et d’entrainement G-3, lui ôte le moteur, redessine
le fuselage de manière à l’entoiler complètement et affine son empennage.
Logiquement le nouvel avion est baptisé G-4.

 

René Caudron (1884-1959)

René Caudron (1884-1959)

Mais Caudron a encore un souci, et de taille : la motorisation. Il décide que son
appareil sera un bimoteur. Pour accroitre la maniabilité de l’avion l’ingénieur double
le nombre de gouverne passant de deux sur le G-3 à quatre sur le G-4. Les deux
moteurs Le Rhône rotatifs sont disposés dans des nacelles suspendues entre les
deux plans de voilures et rattachés aux mâts. Le pilote et l’observateur-bombardier
sont placés dans le cockpit ouvert. L’absence de moteur devant lui laissait au pilote
un champ de vision idéal, ce qui n’était pas le cas de son second dont les azimuts
droits et gauches étaient faussés par la présence des nacelles-moteurs.

René Caudron est alors un grand ingénieur, mais également un bon pilote. C’est
cette seconde qualité qui va lui donner l’idée de rapprocher le plus possible les
nacelles-moteurs du fuselage. Ainsi fait si un des deux moteurs venait à caler, où
voir pis à se prendre une rafale de balles, l’avion pourrait toujours continuer à voler
et retourner tant bien que mal à sa base. Le déroulement des hostilités donnera
raison à Caudron. Le premier appareil prend l’air pour la première fois le 3 mars
1915
Les cadences de fabrications sont alors mises au maximum, tant et si bien que les
premiers avions arrivent en unités en novembre 1915.

Les escadrilles françaises découvrent alors un appareil très maniable, assez rapide,
et surtout capable de voler plus haut que les chasseurs allemands de l’époque. En
janvier 1916 l’état-major français fait lancer un raid aérien avec plus de cinquante
bombardiers G-4 contre les villes de Rhénanie. La surprise est totale en Allemagne
car la région se croit alors en sécurité des appareils français.

Cependant la charge maximum de 105kgs de bombes, insuffisante signa la fin de
ses missions de bombardement et il se consacra à l'observation des lignes ennemies.

Mon beau_père a eu la peur de sa vie lorsque son copain pilote  lui a fait prendre le baptême de l'air sur cet avion.

Mon beau_père a eu la peur de sa vie lorsque son copain pilote lui a fait prendre le baptême de l'air sur cet avion.

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
Bonjour,<br /> Suite à votre mail sur le G4 du Caudron, je vous remercie mais j'ai essayé de vous répondre à votre message mais j'ai un message de non distribution.<br /> Amicalement
Répondre

Profil

  • Louis-Antoine
  • 90 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.
  • 90 ans, bon pied bon œil et joie de vivre.

 

 

 

 

 

 

 

 

MES ECRITS

VALDORIX MOINE DE L'AN MIL

Roman historique et régional inspiré par les écrits de l'abbaye de Cluny et par 60 ans de vie parodienne de Louis Antoine l'auteur.
La vie de ce moine écrivain correspond à la naissance de la cité d'Orval que l'on connaît maintenant sous le nom de Paray-le-Monial en Sud-Bourgogne.

http://valdorix.over-blog.com

**********************************************************

LA SAGA DES THILLET 

La Saga des Thillet -1-
La Saga des Thillet -2-
La Saga des Thillet -3-

*****************************************************************

PARAY LE MONIAL ;;;

Les Marguerites du Seigneur 

Au temps de mes jeunes années

***********************************************************************

Un bouquet de Marguerites ....

 

************************************************************************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE DAME DE ROMAY et les souvenirs qui s'y rattachent

Le condensé du livre de Monsieur l'abbé Barnaud :

en cours d'édition

 

Le Classement

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

Les Marguerites du Seigneur (nouvelle version)

 

 

 

Reproduction et exploitation interdites des images,
sauf autorisation écrite.
Nous respectons le droit à l'image de chacun.
Si vous souhaitez qu'une photo ne soit pas publiée,
n'hésitez pas à nous contacter,
nous la retireront immédiatement.

 

 

 

 
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -