.0 Qui connait Marceline Desbordes-Valmore - Les Images de Grand-Père
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 16:36


Marceline Desbordes-Valmore, née à Douai le 20 juin 1786
et morte à Paris le 23 juillet 1859, est une poétesse française.
Elle fut surnommée « Notre-Dame-Des-Pleurs » en références
aux nombreux drames qui jalonnèrent sa vie.

 

1214x.jpg

 

 

Première en date des poètes du romantisme, une des plus grandes poétesses depuis
Louise Labé, Marceline Desbordes-Valmore, en dépit d'une prolixité intermittente, est
un précurseur inattendu des maîtres de la poésie française moderne : Rimbaud et
surtout Verlaine. On lui doit l'invention de plus d'un rythme : celui des onze syllabes et
la génèse de Romances sans paroles. Cette femme prétendument ignorante était une
savante méconnue.


"J'ai tenu à lui rendre hommage en cette journée de la Femme"

 

Marceline Desbordes

L'instruction limitée de Marceline Desbordes-Valmore est compensée par son grand travail d'autodidacte.
Honoré de Balzac, qui admirait son talent et la spontanéité de ses vers (« assemblages délicats de sonorités douces et harmonieuses et qui évoquent la vie des gens simples »
lui écrivait en avril 1834 en parlant d'elle : « Elle a donc conservé le souvenir d'un cœur dans lequel elle a pleinement retenti, elle et ses paroles, elle et ses poésies de tout genre,
car nous sommes du même pays, Madame, du pays des larmes et de la misère.
Nous sommes aussi voisins que peuvent l'être, en France, la prose et la poésie, mais je me rapproche de vous par le sentiment avec lequel je vous admire. »
Paul Verlaine déclare :
« Nous proclamons à haute et intelligible voix que Marceline Desbordes-Valmore est tout bonnement [...] la seule femme de génie et de talent de ce siècle et de tous les siècles [...]


Charles Baudelaire s'intéresse plus à la personne qu'aux vers quand il affirme :
« Mme Desbordes-Valmore fut femme, fut toujours femme et ne fut absolument que femme ;
mais elle fut à un degré extraordinaire l’expression poétique de toutes les beautés naturelles
de la femme ...
Sainte Beuve dit à son propos :
« Elle a chanté comme l'oiseau chante ». Il définit sa poésie comme « si passionnée, si tendre,
 et véritablement unique en notre temps[».
Toutes ses œuvres, dont le lyrisme et la hardiesse de versification sont remarqués, lui valent
une pension royale sous Louis-Philippe Ier et plusieurs distinctions académiques.
Marceline Desbordes-Valmore décède à Paris, le 23 juillet 1859, en ayant survécu au décès
de presque tous ses enfants, de son frère et de maintes amies. Elle habitait néanmoins au
27, rue de Bièvre, à Bourg-la-Reine et est inhumée dans le cimetière de la commune.

 

Pour lire ses poèmes : cliquer --->   link 

 

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/marceline_desbordes_valmore/index.html

 

***********************

Partager cet article

Published by Louis-Antoine83 - dans Poésie
commenter cet article

commentaires

Domusic & Wutzi 08/03/2011



Etant jeune, j'ai appris plusieurs poésies de Marceline Desbordes-Valmore.


Mais je ne me souviens d'aucune !


M'en vais faire un tour sur le lien indiqué !



  • : Les Images de Grand-Père
  • Les Images de Grand-Père
  • : Composé de "images du jour" mais aussi de "vu à la télé" et du "coin des poètes"
  • Contact

Profil

  • Louis-Antoine83
  • 
La passion de la photo numérique
  • La passion de la photo numérique

Information

Reproduction et exploitation interdites des images,sauf autorisation écrite. Nous respectons le droit à l'image de chacun. Si vous souhaitez qu'une photo ne soit pas publiée, n'hésitez pas à nous contacter, nous la retireront immédiatement.

Emplacement libre

Le Pape François

 

Le pape François, concélébrant avec Benoît XVI, a présidé dimanche 27 avril la messe de canonisation de leurs prédécesseurs Jean XXIII et Jean-Paul II.
Définissant le premier comme le « pape de la docilité à l’Esprit » le second comme le « pape de la famille », il a réuni la figure des nouveaux saints en invoquant le concile Vatican II.Très internationale, la célébration a été suivie par 800 000 fidèles massés sur et autour de la place Saint-Pierre et en présence de plus de 90 délégations officielles.

 

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

 

 

 

Create a free blog on OverBlog.com! - Contact - Terms -