.0 Anzy le Duc - Les Images de Grand-Père
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2017 7 06 /08 /août /2017 21:05

Eglise Notre-Dame-de-l’Assomption,
 
              Bien que de dimensions modestes, la priorale d’Anzy-le-Duc est parmi les plus merveilleuses églises romanes de la Bourgogne. L’édifice d’un calcaire qui semble doré, dont le haut clocher octogonal domine le petit village et le paysage paisible du Brionnais, est l’une des haltes majeures sur la route des églises romanes de cette région très intéressante.

 

Photo www.bourgogneromane.com

L’extérieur de l’église montre l'appareil en calcaire doré du Brionnais. Il est dominé par le magnifique clocher octogonal à trois étages de baies géminées sur un soubassement nu. Il date de l’achèvement de l’édifice au 12e siècle et présente une grâce extraordinaire, inégalée en Bourgogne.

 

Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc

L’église d’Anzy offre beaucoup de trésors romans à découvrir. Bien conservée dans son entier, elle offre un plan développé, avec une nef à cinq travées et bas-côtés, un transept profond et un chœur avec une abside centrale entourée de cinq absidioles orientées. Sous le chœur s’ouvre une crypte qui est la partie la plus ancienne de l’édifice, peut-être du début du 11e siècle.
L'église fut construite en calcaire jaune, avec deux étapes évidentes, marquées par les différences entre le petit appareil du chœur et du transept et les gros moellons de la nef moins ancienne. On a longtemps attribué la partie orientale à la première moitié du 11e siècle, d'après ses caractéristiques archaïques, et la nef à la fin du 11e siècle. Les recherches ont démontré que le chœur et le transept datent probablement de la fin du 11e siècle, commencés vers 1080, tandis que la nef fut évidemment érigée au début du 12e siècle, vers 1110

Le portail ouest est le premier des fameuses entrées sculptées du prieuré qui comptait deux autres portails historiés à l’origine. Son décor, mutilé à la Révolution, représente l’Ascension glorieuse du Christ. Il fut sculpté par des artistes de Cluny au début du 12e siècle, après l'achèvement de la nef, dans un style bien typique pour cette époque de l’art roman bourguignon. Il est à rapprocher avec le portail ouest de Charlieu ou celui de Montceaux-l’Etoile. Le tympan représente le Christ en Majesté assis dans sa mandorle, avec sa nimbe crucifère et son livre, entouré par deux anges adorateurs aux ailes déployées. Le linteau en faible relief est comblé par les douze apôtres, dont certains ont les doigts levés, et la Vierge Marie.

 

 

Le chapiteau des têtes humaines entre des masques d’animaux, qu'on rencontre dans plusieurs autres églises de la région. Daniel dans la fosse aux lions est représenté par deux hommes assis entre des lions, Samson combattant un lion, Saint-Michel terrassant le dragon, où l'archange avec épée et bouclier pointu attaque un diable avec trident.

 

Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc
Anzy le Duc

Les bâtiments du prieuré se trouvent encore au flanc sud de l'église, autour d'une cour centrale à l'emplacement du cloître disparu. Le logis du prieur reconstruit et quelques bâtiments des 16e et 17e siècles sont aujourd’hui propriétés privées.

Source : http://www.bourgogneromane.com/accueil.htm

Partager cet article

Repost 0
Published by Louis-Antoine83 - dans Art Roman Clunysien
commenter cet article

commentaires

Jean-Jacques 11/08/2017 09:24

Superbe reportage, pour une église qui le vaut bien, et meme davantage. J'ai appris beaucoup.

  • : Les Images de Grand-Père
  • Les Images de Grand-Père
  • : Composé de "images du jour" et du "coin des poètes"
  • Contact

Profil

  • Louis-Antoine83
  • 
Mes parents
  • Mes parents

Information

Reproduction et exploitation interdites des images,sauf autorisation écrite. Nous respectons le droit à l'image de chacun. Si vous souhaitez qu'une photo ne soit pas publiée, n'hésitez pas à nous contacter, nous la retireront immédiatement.

Valdorix moine de l'an Mil

Roman historique et régional inspiré par les écrits de l'abbaye de Cluny et par 60 ans de vie parodienne de Louis Antoine l'auteur.
La vie de ce moine écrivain correspond à la naissance de la cité d'Orval que l'on connaît maintenant sous le nom de Paray-le-Monial en Sud-Bourgogne.

http://valdorix.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marguerites du Seigneur.

 

Marguerites-1.jpg
 
Un bouquet de Marguerites
pour le Seigneur
 
Les voies impénétrables du Seigneur,
certains diront le hasard, a voulu que
dans un laps de temps relativement
court : un siècle, 3 jeunes personnes
prénommées Marguerite soient
appelées à une vocation religieuse
et y répondent passionnément
par amour du Christ, chacune à sa
manière. La première  en date
(1620/1700) Marguerite Bourgeoys
religieuse au Canada
La deuxième (1647/1690)
Marguerite-Marie, en France
religieuse cloîtrée.
La troisième (1701/1771)
Marguerite d’Youville fondatrice des
Sœurs Grises au Québec.
Animées d’une même foi mais en
suivant des chemins bien différents,
ces trois religieuses ont laissé une
trace indélébile dans la longue marche
de la chrétienté et on rejoint la
multitude de Saintes et Saints
du Paradis.        

 

 

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -